n
© Designed by Stéphanie Benamra
NUNFILM site officiel des films de Hamid Benamra et Stéphanie Benamra
Hamid Benamra © Stéphanie Benamra Hamid Benamra Realisateur Photographe © Stephanie Benamra Hamid Benamra Realisateur Photographe © Stephanie Benamra Hamid Benamra Realisateur Photographe © Stephanie Benamra Hamid Benamra Realisateur Photographe © Stephanie Benamra Hamid Benamra Realisateur Photographe © Stephanie Benamra Hamid Benamra Realisateur Photographe © Stephanie Benamra Hamid Benamra © Stéphanie Benamra Hamid Benamra by Stéphanie Benamra Stéphanie Benamra Stéphanie Benamra Hamid Benamra Hamid Benamra
Hamid Benamra
Filmographie Filmographie Interview Interview Presse Presse
Réalisateur-Cadreur 4ème Dan Karaté shotokan Chroniqueur Cinéma - Aljazeera
À    5    ans,    Hamid    Benamra    découvre    à l'école   le   cinéma   et   à   23   ans   il   a   déjà   6 fictions en boîte. Boujemaa   Kareche   projette   tous   ces   films à    la    Cinémathèque    d'Alger    et    dans    les salles   annexes   du   pays.   S'ensuivent   des participations   et   des   prix   à   Bruxelles   et   au Fespaco 1989.  
1982, Mouny Berrah lui consacre deux pages parues dans les    2    écrans     N°50     :    "Benamra    ne    triche    pas.    Ni    complice    ni complaisant,   le   regard   posé   sur   la   vie,   la   sienne   [...]   Les   enfants   de Godard    ont    intelligemment    essaimé    aussi    dans    les    banlieues d'Alger   [...]   Benamra   va   jusqu'au   bout   de   chaque   idée,   jusqu'au bout de chaque émotion" Il    étudie    la    philosophie    à   Alger    puis    fait    l’ESEC    et    l’École    des Hautes Études, section histoire et cinéma - Marc Ferro, à Paris. En   "guetteur   d'images"   Hamid   Benamra   cadreur   et   monteur   est   à l'affût des moments rares avec une caméra à portée de main. 2012,   Bouts   de   vies,   bouts   de   rêves    est   en   compétition   officielle dans    17    festivals    sur    3    continents.    Meilleur    Documentaire     au Festival   du   Film   Panafricain    (Cannes)   2014   et   Prix   du   Publi c   aux Journées Cinématographiques d’Alger  (JCA) 2012